Cher (e) internaute, quelque soit l'homme ou l'organisation, je vous conseille de toujours consulter en détail les confessions de foi de chacun. je vous livre donc la mienne. Avant toute chose, j'exprime mon respect pour toutes les croyances selon les droits de l'homme en matière de liberté de pensée et de religion. Je précise donc que cette confession de foi est personnelle. Elle n'est surtout pas une sorte de "nouveaux 10 commandements" ou "un jugement", "une accusation" envers ceux et celles qui n'ont pas fait le choix d'être ici-bas disciple de Jésus ou "chrétien" selon le sens du nouveau testament. Je la publie dans un soucis de transparence envers tous. 

Mon positionnement 

J'ai fait avant tout le choix d'être "un disciple de Christ" ou "chrétien" selon le sens scripturaire. Ce mot "chrétien" ayant actuellement plusieurs significations, il me faut préciser mes positions doctrinales. Je crois donc en la doctrine du salut par la foi en l'oeuvre et la personne de Jésus Christ sous réserve que cette foi soit suivie de la repentance pour le pardon des péchés. Je ne suis pas catholique et n'adhère pas à la doctrine du catholicisme. Je suis "anti-oecuménisme" car je ne considére pas une "erreur doctrinale" comme étant "une divergeance doctrinale". Je crois personnellement en la doctrine du baptême dans le Saint Esprit avec le signe initial du "parler en d'autres langues". Pentecôtiste, je ne suis pas "charismatique" ne qualifiant pas les manifestations non scripturaires dit "du Saint Esprit" de "Surnaturel divin". 

Ma foi 

De DieuJe crois en l’existence d'un seul Dieu , Etre Suprême, Créateur, existant de par lui-même. Je reconnais comme seul Dieu, celui de la bible. Je crois que Dieu est "trois en un" : Dieu le Père, Dieu le Fils (La Parole) et Dieu le Saint Esprit. [Genèse 1(1) - Jean 1 (1 à 3)] 

  

De Jésus ChristJe crois en l'existence historique de Jésus Christ homme. Je crois qu'il est Dieu manifesté en chair [Jean 1 - 1 Timothée 3 (16)]. Je crois qu'il est "le fils unique de Dieu" de part sa conception par le Saint Esprit et sa résurection d'entre les morts [Luc 1 (37) - Romains 1(4)]. Je crois que Jésus Christ est l'unique sauveur [Actes 4 (12)]. Je crois que Jésus est Le Messager de Dieu [Deut.18 (18,19) – Actes 3 (22 à 24) - Héb. 1 (1,2)]. Je crois que Jésus Christ est le seul médiateur entre Dieu et les hommes [1 Tim.2(5)]. Je crois que Jésus Christ est le seul chef suprême de l’église [Ephésiens 1(22)]. 

  

Du Saint EspritJe crois en la personne et la divinité du Saint Esprit amenant le croyant, dans sa communion avec Dieu, à prier Dieu le Père et à glorifier Jésus [Genèse 1 – Actes 5 (3,4) - Romains 8(15) – Jean 16(14) – 1 Jean 1(3)] 

  

Du monde spirituelJe crois en l’existence des anges de Dieu [Hébreux 1 (13,14)]. Je crois, tout en distinguant les œuvres de la nature humaine [Galates 5 (19,20)], en l’existence de Satan et des démons, anges déchus [Luc 10 (18)], vaincus par Jésus Christ à la croix [Colossiens 2 (15)], soumis aux véritables chrétiens [Luc 10(19,20), Marc 16(17,18), 1 Jean 5(18)] et destinés au feu éternel [Mathieu 25(41)]. 

  

De la bibleJe crois que la bible, appelée les « Ecritures », est le livre de Dieu étant inspiré par Dieu. Je crois que les écritures suffisent à nous enseigner, à nous convaincre, à nous corriger, à nous instruire dans la justice et à nous préparer pour le service [2 Timothée 3 (16)]. Je crois que la bible, et particulièrement le Nouveau Testament est la référence et l’autorité du croyant [Jean 8 (31, 32)]. 

  

Des doctrines fondamentalesJe crois que les doctrines ou enseignements de Jésus Christ constituant la fondation du disciple sont énumérés dans Hébreux 6 (1,2). 

  

De l'éthique chrétienneJe crois que l'éthique chrétienne ne peut pas être imposée aux non-croyants. 

  

Des ministèresJe crois que les ministères d’Ephésiens 4 sont là pour équiper les saints (les chrétiens) en vue du service [Ephésiens 4 (11,12)]. Je crois que le ministère est un don, une fonction qui ne donne aucune position hiérarchique dans l'église locale. Je crois que tout ce qui est préché ou dit doit être écrit [Actes 17 (11)]. 

  

De l'Eglise universelle et des localitésJe crois en l’église universelle composée de ceux qui ont fait le choix d'être ici bas disciples de Christ, nés de nouveau et l'ayant accepter personnellement comme Sauveur, Maître et Seigneur [Matthieu 16(18)]. Je crois que l'église telle que décrite dans les actes des apôtres et les épîtres est le modèle voulu par Dieu. Je crois donc en l'église de la localité. Je crois ainsi que la seule division scripturaire de l'église universelle est celle de la localité. Je crois que l'église de la localité est "un organisme vivant", le corps de Christ où chaque membre, conformément à la nouvelle alliance et le sacerdoce universelle de tous les croyants, exerce dans une soumission mutuelle sa fonction, son don selon la tête Christ. Je crois qu'il n'y a pas deux classes dans l'église (le clergé et les laïcs, les ministres du cultes et les fidèles ou encore les acteurs et les spectateurs), la finalité de toute vraie conversion étant de "servir le Dieu vivant et vrai" [1 Thessaloniciens 1(9)]. Je crois que chaque église de la localité est autonome et collabore ensemble. Je crois que l'église de la localité est placée sous la surveillance (et non la direction) collégiale d'anciens, hommes modèles et élus. Je crois que les activités de l'église locale sont selon Actes 2(41 à 47) la pratique des enseignements de Christ conformément au nouveau testament, la communion ou l'assistance matérielle en tant que frères et soeurs, la fraction du pain, la prière, la louange et l'adoration, l'annonce de l'évangile de Jésus Christ. Je crois que les activités de l'église de la localité peuvent se pratiquer n'importe quel jour de la semaine dans le respect de la position de chacun.  

  

De la créationJe crois que tout a été créé bon (sain, pur = sans élément étranger) par Dieu. Je crois donc que l'homme et la femme ont été créés, par Dieu, pur, à l'image de Dieu et libres. Je crois que Dieu désirait pour sa création qu'elle vive d'elle-même en communion avec son créateur, cherchant à le connaître, lui manifestant son amour par l'obéissance à ses paroles [Jean 14(21)] et qu'elle domine ainsi sur la terre. La création ne se souciant pas de connaître son Créateur, a désobéi pour être non pas "comme des dieux" mais "comme Dieu (elohim)". [Genèse 1,2 - Actes 17 (22 à 27)]. 

  

De la Chute de l'HommeJe crois que par la désobéissance (le péché) d’Adam, la désobéissance ou le péché (l'élément étranger) est entré dans l'humanité et la nature même de l’Homme [Genèse 3 - Romains 5(12)]. La descendance d'Adam n'est donc plus à l'image de Dieu mais à la ressemblance d'Adam [Genèse 5 (1 à 3)]. L’homme est ainsi par nature un être pécheur, désobéissant. Il peut faire le bien, mais ne peut pas s’empêcher de faire aussi le mal [Romains 7(19)]. Il est ainsi sali par cette nature et ses propres désobéissances qui lui privent ici-bas et éternellement de la gloire de Dieu [Matthieu 15(18 à 20) – Romains 3(23)] 

  

Du salut gratuit de DieuJe crois que sans effusion de sang, il n’y a pas de possibilité de pardon des transgressions [Hébreux 9(22)]. Je crois que le pardon offert par Dieu ne tient pas compte de nos temps d'ignorance et comprend l’oubli de nos fautes et la réconciliation avec lui [2 Cor. 5(19)]. Je crois que seul le sacrifice volontaire de Jésus Christ à la croix rend possible le pardon de Dieu [Hébreux 10]. Je crois que le sacrifice volontaire de Jésus Christ est le résultat et la preuve de l’amour de Dieu pour tous les hommes [Jean 3(16,17) Romains 5(8)]. Je crois que le pardon offert par Dieu n’est pas automatique et qu’il s’obtient non pas par des sacrements mais uniquement par la foi personnelle en l’œuvre et la personne de Jésus Christ, accompagnée d'une réelle repentance et d'une décision personnelle d'être ici bas disciple de Christ au service de Christ [Actes 2(38) Romains 1(16)]. Je crois que l’homme se condamne lui-même en refusant le salut gratuit de Dieu en Jésus Christ [Marc 16(15,16) – Jean 3(18,19)]. 

  

De la vraie conversionJe crois que la vraie conversion comporte 2 étapes, la foi personnelle en la personne et l'oeuvre de Jésus Christ à la croix, la repentance ou un changement de nos pensées et d'attitude envers Dieu, conséquence d'une profonde conviction de nos péchés ou désobéissances avec pour résultat une décision personnelle de vivre maintenant selon Dieu à son service. 

  

Du baptême d'eau (signification et pratique)Je crois que le baptême d'eau est un acte symbolique et non un sacrement, qui exprime une réalité vécue lors de la vraie conversion, par lequel le baptisé déclare publiquement " être mort en Jésus Christ" concernant le jugement de Dieu [1 Pierre 3 (18 à 22)], "mourir à soi-même en Jésus Christ, mourir au péché" afin de marcher en nouveauté de vie [Romains 6 (1 à 4)] au service de Christ [Matthieu 28 (18 à 20)]. Je crois que le baptême d'eau se fait adulte, par immersion selon Matthieu 28(19). 

  

Du baptême par le Saint Esprit (signification et pratique) et des dons spirituelsJe crois en le baptême dans le Saint Esprit avec le signe initial du parler en langues pour aujourd'hui et pour tous en aussi grand nombre que Dieu appellera [Actes 2 (39)]. Je crois que Dieu répand ainsi de son Esprit, avec ou sans imposition des mains, sur ses disciples en vue du service, tout disciple devenant témoin de Jésus Christ [Actes 2 (17 et suivants) - Actes 1 (8)]. Sans être "charismatique", je crois donc en la doctrine du baptême dans le Saint Esprit selon Actes 2, Actes 10 (45,46) et en l'exercice des "spirituels ou dons spirituels" selon 1 Corinthiens 12 et 14. 

  

De la guérison divine et de la médecineJe crois que "par les meurtrissures de Jésus, nous avons été guéris" [1 Pierre 2 (24)] ayant " la promesse de la vie présente et de celle qui est à venir" [1 Tite 4 (8)]. Je crois que la guérison divine est avant tout une question de foi [Marc 6 (5, 6) - Jacques 5(15)]. Croire que Dieu guérit aujourd'hui ne signifie pas que nous devons rejetter les conseils d'hygiène, nutritionnels et les traitements médicaux. Le chrétien ou disciple de Jésus ne rejette pas la médecine et ne prend aucune décision sans avis médical. 

  

Du mariage, des relations sexuelles, du divorceJe crois que la volonté de Dieu, pour l'humanité et en tant que Créateur, est l'union d'un homme et d'une femme [Genèse 2 (24)]. Je crois que Dieu approuve les relations sexuelles dans le cadre du mariage d'un homme et d'une femme et non avant et hors mariage.[1 Corinthiens 7(2)]. 

Je crois enfin que sa volonté n'est pas la rupture de cette union ou le divorce [Matthieu 19(8)] sous réserve d'amour et de paix dans le couple [Matthieu 19(9) - 1 Corinthiens 7 (15)]. Dans un mariage chrétien où les deux ont choisi d'être disciples de Jésus Christ et vivent donc selon ses conseils, je crois que le "pardon" doit être, autant que possible la règle et non "la dureté du coeur". Je crois que la volonté de Dieu n'est pas dans ce cas le divorce. Si celà se produit je crois que le remariage même chrétien n'est pas autorisé du vivant de l'un des époux. Je crois que le divorce et le remariage sont autorisés uniquement dans le cadre d'une véritable vie de débauche sexuelle de l'un des conjoints [1 Corinthiens 7 (10,11 et 39) - Matthieu 19 (9)] 

  

De l'espérance du ChrétienJe crois en le Retour certain et imprévisible de Jésus Christ [1 Thes. 4 (16 à 18) Mat. 24 (44)]. Je crois en la venue de nouveaux cieux et de la nouvelle terre [2 Pierre 3 (8 à 13)]. 

  

De la vie ChrétienneJe crois que le mot "chrétien" désigne un disciple de Jésus Christ qui désire vivre ici-bas attaché aux enseignements de Christ [Luc 6(46) Jean 8 (30,32)]. Il est un être responsable, ayant dans le monde une bonne conduite [Actes 11(26) - 1 Pierre 2 (11) - 1 Pierre 4 (15)]. Sans être parfait, il tend à la perfection [Hébreux 6(1,2)] et se garde lui-même [1 Jean 5(18)]. Il mène dans le monde (et non hors du monde) [Jean 17 (15 à 19)] une vie paisible dans le respect des autres et des autorités, marchant dans la droiture et la sanctification [Tite 2 (11 à 15) – Tite 3(1)]. Il marche par la foi en se confiant dans les promesses écrites de Jésus Christ et non par ses sens ou ses émotions. De ce fait, il rejette toute séduction, toute révélation et tout phénomène paranormaux [2 Corinthiens 5 (6 à 8) - Galates 1(8)]. Il est l'église de la localité avec les autres disciples de sa localité [1 Cor.1 (1,2, 10 à 13)] et persévère de lui-même avec les autres dans les ordonances du Seigneur [Actes 2 (41,42)]. Il a une vie personnelle de piété [Matthieu 6 (1 à 18)], connait personnellement son Dieu [Hébreux 8(11)] et reçoit personnellement de lui ce dont il a besoin pour sa croissance personnelle, les ministères étant là pour l'équiper pour le service [Mathhieu 4(4) - Ephésiens 4(16) - 1 Pierre 2 (1 à 3)]. Sa priorité est d'être, avec les autres disciples, témoins de Jésus Christ, au service de son Sauveur, Maître (directeur et enseignant) et Seigneur (Dieu) [1 Thessaloniciens 1(9)]. 

  

De l'argent, de la dîme et des offrandesJe crois que nous ne pouvons pas faire de la dîme une doctrine de la nouvelle alliance. Je ne crois pas en la doctrine actuelle dîte de la "prospérité". Je crois dans le principe de la semence. Il appartient donc à chaque disciple de gérer personnellement ses finances. A lui de déterminer librement dans ses revenus la part qu'il souhaite semer et le terrain dans lequel il désire le faire [1 Corinthiens 9]. 

  

De La Vierge MarieJe crois uniquement ce que le nouveau testament déclare sur Marie, sa virginité jusqu'à la naissance de Christ [Matthieu 1(25)], l'épouse et la mère des enfants de Joseph [Matthieu 12 (47)], disciple de Christ le jour de sa crucifixion [Jean 19 (28 à 30) - Actes 1(14)]. Je ne crois pas en les doctrines catholiques "du culte de la Vierge (doctrine apparue en 360 et adoptée en 431 après J.C), "de l'immaculée conception (doctrine apparue en 1160 adoptée en 1854 après J.C), " de l'ascension de Marie (doctrine adoptée en 1950), "de la co-rédemption de la vierge Marie (doctrine adoptée en 1968). 

Ma foi